28 avr. 2006

Entretien avec un coiffeur


Bon . Aujourd' hui j' ai un jour off . J' ai joué l' honneteté avec mon patron en prenant ce jour de congés alors que finalement j' aurais pu aller faire semblant de travailler, le vendredi c' est pas trop dur ( arrivée 10h, pause café 10h30-11h30, déjeuner 12h-14h00, pause café 14h30-15h30, 16h dehors ) . Mais bon . J' avais des trucs à faire de la vraie vie réelle, comme aller voir mon garagiste à qui je vais finir par donner plus d' argent qu' à mon banquier . Et puis faire des courses, et aller chez le coiffeur . Moi ce que j' aime chez le coiffeur, c' est que ça aille vite, que ça ne soit pas trop cher, qu' on ne me parle pas . Parce que bon, parler à son coiffeur, c' est lancer un défi à la notion de temps : chaque fois que j' y retourne, j' ai l' impression de lancer une boucle spatio temporelle rayée, car en général je m' assieds, je me tais , mais immanquablement au bout de 4 cousp de ciseaux, la question arrive..." Alors, en RTT ou en congés ? " , " Beau/ mauvais temps aujourd' hui ? " ...
Et merde . Avant j' étais jeune, inflexible, insensible à la douleur, je maugréais dans ma barbe en fermant un oeil et du coup le coiffeur, croyant avoir affaire à un psychopate, me foutait la paix . mais je vieillis . Ou je ressens un besoin d' être poli . Ou je n' ai pas d' amis . Je ne sais pas mais maintenant je tiens le crachoir au coiffeur, ce qui est hautement inintéressant et très peu instructif, et en plus dangereux pour sa concentration...grosso modo 5 sujets possibles :
  • La météo : soulignons les évidences telles que " l' hiver il fait froid, l' été chaud, y' a plus de saisons, tout ça c' est la faute à Tchernobyl et aux 4x4 mais bon faut se chauffer et on va pas rentrer à pieds "
  • Les vacances / RTT : " Vous allez ou / Y' a trop de vacances / Y' a pas assez de vacances / les fonctionnaires y zont bien de la chance / Ah oui j' y suis allé aussi c' est joli "
  • La bagnole : " le diesel c' est pas cher mais c' est bruyant / les allemandes c' est du solide / les françaises c' est de la merde / Vous avez quoi ? / Ah oui c' est bien ce que vous avez / En diesel vous faites deux fois plus de kilomètres avec un plein au lieu de faire 600 km en essence vous en faites 900 km en diesel ( pas fort en maths je sais )
  • L' immobilier : " Ah ben oui maintenant c' est hors de prix / faut acheter pas louer ! / de toutes façons c' est l' escalade / les agents immobiliers y se font pas chier
  • Le sujet du Parisien du matin : " Ah la la PSG OM ça va être terrible / Ah le CPE ça va être terrible / Ah les banlieues ça va être terrible / Ah les bouchons sur les routes ça va être terrible etc etc...
Tout ce que j' avais à faire, c' est de regarder fixement dans la glace et de rester scotché devant ce beau gosse au yeux d' acier...( Non pas le mec qui attend derrière moi ) .
Mais il a fallu que je réponde . Et merde . C' est parti ...De nouveau prisonnier du temps...Aspiré dans un vortex de non-sens sur fonds de clic-clic de ciseaux...
Une question me taraude cependant : tel le poisson rouge, le coiffeur a t' il une mémoire limitée à 30 secondes ? Depuis 3 ans que je vais chez le même coiffeur, il ne se souvient toujours pas de mon métier et de ma bagnole...
Peut être suis-je vraiment dans la 6 ème dimension, celle du soin capillaire rétro-temporel...

4 commentaires:

deanna a dit…

Mais la question est: quelle coupe as-tu fait ?

Ada a dit…

Moi je prends Gala, Entrevue ou n'importe quel torchon du style, et je déscotche pas. Barbare mais efficace. Sinon, il faut prendre l'initiative et lancer soi-même les sujets, exemple : la passion est-elle déraisonnable ? jusqu'à quel point peut-il y avoir un marketing des activités culturelles? Et là on peut discuter...

The Dekk a dit…

Le coiffeur a une capacité :celle de tout ramener à son sujet de conversation départ . Ne jamais, JAMAIS commencer à discuter ou c' est perdu...Des fois, j' aimerai comme dans le sbouquins de Palahniuk être capable de sortir les pires horreurs sur le ton banal de la conversation, histoire qu' on me foute la paix...Mais un coiffeur sans RDV à 12 euros, y' en a pas deux dans mon coin...
PS : la coupe = bol bien court comme d' hab .

Amande a dit…

Ah ah ah! Très drôle! Ca me rappelle mes conversations avec l'esthéticienne. Ben oui parce que quand tu es allongée avec quelqu'un qui te déplume, tu ne peux vraiment rien faire d'autre que de lui parler ;-)