22 juin 2006

Dors mon fils...

"Berceuse"..."Lullaby" en vo, c' est le titre du dernier Chuck Palahniuk sorti en poche .

Je ne ferais pas l' apologie de Chuck et de ses livres précédents ( Fight Club, Survivant, Choke ) car je veux faire court et que de toutes façons Chuck, c' est Chuck : ce que je vais dire ci-dessous, c' est valable pour tous ses bouquins .

Le Leit-motiv de Chuck, c' est toujours : un personnage, seul et solitaire par la force des choses, embarqués dans des aventures barrées mais crédibles, et en général rejoint par d' autres personnes aussi barrés mais aussi crédibles...
Ces histoires sont toujours un joyeux bordel de genre, du descriptif, des anecdotes de barge, du fantastique, de l' historique, du sociologique, mais tout se fixe un but : crédibiliser un personnage, son environnement, créer la question et le malaise . Et faire rire aussi, ou pleurer .

Berceuse, que j' ai fini cette semaine, reprend ce mélange de genre : des maisons hantées, de l' immobilier, de la nécrophilie par inadvertance (?), un serial-killer malgré lui, des morts subites de nourrissons, des sorcières, un road-trip, de la cryogénisation, du maquettisme...Je ne crois pas que vous puissiez déjà vous faire une idée...Mais tout cela peut se tenir ensemble grace à Chuck .
Plus " histoire fantastique " que ces livres précédents, on retrouve néanmoins les thèmes de Chuck et son regard d' anarchiste drole et cynique sur nos comportements . Et une fois n' est pas coutume, il m' a même ému dans une scène qui relève de la boucherie .
J' adore Chuck .

http://www.chuckpalahniuk.net/


2 commentaires:

miss_emma a dit…

Je ne connais pas: j'y vais de ce pas (de souris)
Merci pour la découverte :-)

The Dekk a dit…

J' espère que tu aimeras...je prèche beaucoup pour ce monsieur...