18 mars 2006

Mon petit coin de rêve....

L' homme aspire à la tranquilité . Son havre de réflexion philosophique : les toilettes, seul face à soi même, dans la position du penseur d' un célèbre mouleur de bronze, on peut s' isoler et réfléchir aux problèmes de ce monde, ou bouquiner pour la 25 ème fois ce même catalogue Ikea qui traine...
Mais pour celui qui ne supporte pas d' être seul, ou de se retrouver soudain coupé du grand bain de l'
activité humaine, une solution :














Ce toilette public, au miroir sans tain, vous permettra l' expérience ultime de déféquer à la face du monde, sans la moindre gène aucune, et vous ferez enfin l' expérience du chien dans le caniveau...

Une grandiose idée d' une artiste contemporaine, Monica Bonvicini, avec cette oeuvre " Don' t miss a sec" . 130 000 euros quand même . Sans compter l' achat de la rue ...C' est quand même moins cher la cabane Leroy Merlin au fond du jardin...